La trilogie du Puits des Mémoires, Gabriel Katz

C'est donc la deuxième saga de l'auteur que je lis, après Aeternia, et c'est encore un coup de coeur ;) 
Et pas d'inquiétude, il n'y aura pas de spoil dans cet article...



"Trois hommes se réveillent dans les débris d'un chariot accidenté en pleine montagne. Aucun d'eux n'a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers, venus de l'autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver.
Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, ils vont devoir survivre dans un monde où règnent la violence, les complots et la magie noire."

Le pitch de base est déjà des plus alléchant : on démarre sur les chapeaux de roues avec une somme de questions et un rythme haletant, où nos trois compères vont devoir s'unir pour faire face à des ennemis redoutables dès le tout début du roman. C'est toujours très malin avec Gabriel Katz, on comprend qu'il soit aussi scénariste, car il sait à chaque fois capter avec brio notre attention : on est littéralement "happé" dans l'intrigue. Celle-ci se complexifiera de plus en plus au fil des tomes (tellement que, parfois, j'avoue avoir mélangé différents personnages et royaumes, sans grande gravité...), renouvelant son lot de questions, l'auteur ayant l'intelligence d'y répondre au compte goutte ^^

Encore une fois, les personnages sont tous très bien travaillés : je me suis énormément attachée aux trois protagonistes. Olen est parfait en jeune et "beau brun bouclé" (vous pouvez calquer la photo de Jon Snow d'ailleurs) dont le physique de héros "classique" est contrebalancé par son cœur d'artichaut, et son éternel optimisme, donnant des ressorts comiques. Il y a aussi Karib, apparaissant comme une force de la nature, tantôt ronchon/peureux, tantôt joyeux à l'esprit de camaraderie contagieux. Et enfin, mon préféré : le mystérieux Nils, silencieux mais ne manquant pas d'humour, pouvant apparaître froid, mais qui ne manquera jamais d'aider ses compagnons. Car c'est aussi ce qui fait la grande force de cette histoire, c'est le lien indéfectible qui se tisse dès le début entre les personnages : on voit une amitié hors du commun se dessiner, avec beaucoup de naturel.

On reprend le même univers bigarré et foisonnant que dans Aeternia, en voyageant dans d'autres contrées, illustrant un monde complexe et intrigant. Les complots politiques sont toujours de mise, avec un regard acerbe sur les hommes et femmes de pouvoir. La religion est moins présente que dans Aeternia, même si Gabriel Katz ne se prive pas d'écorcher les différentes religions présentées régulièrement. C'est d'ailleurs un TRÈS grand plaisir de retrouver cet esprit nihiliste chez certains personnages : ça fait vraiment du bien de lire une œuvre de fiction qui ne se veut pas complaisante avec des dogmes et croyances, ou se muselle pour ne vexer personne... Ici tout le monde en prend pour son grade ;)

Les messages sont nombreux, mais ce que j'ai aimé par dessus tout, c'est que, de part l'amnésie des trois héros, on nous donne l'espoir d'une chance nouvelle, de recommencer à zéro : l'auteur ne fait que nous dire qu'on peut agir à tout moment, notre personnalité n'est pas figée, et on peut décider de changer complètement sa vie. Cela va bien sûr à l'encontre de la plupart des récits de fantasy, où le "destin" prend souvent le dessus sur une liberté de choix.

Bref, je ne veux pas trop appesantir mais tout est excellent, avec une grande intelligence d'écriture et de fond. Si vous aimez les récits avec des rebondissements, qui ne vous prennent pas pour des idiots, alors foncez, car Gabriel Katz est pour moi, l'un des meilleurs auteurs de fantasy actuelle 🖤


4 commentaires:

  1. Conquise par ta chronique... !
    Je l'ajoute de suite à ma wish.

    J'avais déjà pu entendre beaucoup de bien de cet auteur mais je ne m'y étais encore jamais attardé... La présence apparemment plutôt excessive de religion au sein d'Aeternia m'avait complètement repoussée et je n'avais pas cherché plus loin que ça..., si c'est atténué dans cette trilogie... Pourquoi pas ? :D ça me permettrait de sauter le pas !

    Merci pour cette découverte :*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup !!! C'est vrai que la religion dans Aeternia est un peu le fil conducteur de l'histoire, mais ne t'inquiète pas, elle est très peu présente (juste quelques mentions) dans cette trilogie ;) J'espère que tu apprécieras !

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout, je ne sais pas vraiment si je vais tenter mais tu as éveillé ma curiosité :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout dépend de tes goûts mais si tu aimes la fantasy/aventure je te le conseille ;)

      Supprimer

Fourni par Blogger.