Eliza et ses monstres, Francesca Zappia


" Dans la vie de tous les jours, Eliza Mirk est une fille timide, intelligente, un peu étrange et... qui n'a pas d'amis.
Dans sa vie en ligne, Eliza est LadyConstellation, créatrice anonyme de La Mer infernale, un webcomic extrêmement populaire.
Avec des millions de followers et de fans à travers le monde, son alter ego est une véritable star.
Mais Eliza ne peut s'imaginer aimer le monde réel plus qu'elle n'aime sa communauté numérique.
Puis, un jour, Wallace Warland arrive dans son lycée et Eliza va vite se demander si la vie ne mérite pas d'être vécue hors ligne..."


Si vous avez lu le résumé vous devinez qu'il s'agit ici de Young Adult contemporain, genre que je lis de temps en temps, et qui alterne parfaitement entre deux gros pavés de saga fantasy ;) J'ai été attirée par le pitch qui nous promet une romance douce, un personnage de jeune fille renfermée vers qui le public visé peut se sentir proche, et un univers imaginaire développé sur internet qui, forcément, nous parle. De mon côté c'était bingo, peut-être un peu trop, car j'ai eu l'impression que l'histoire et les personnages étaient très ciblés pour un public précis... Ce qui a peut-être empêché ma lecture d'être un véritable coup de cœur : j'ai vraiment adoré mais j'ai trouvé qu'il manquait de spontanéité, comme si tout était trop parfait et calibré. 
Mise à part cette petite réflexion, je peux dire que le roman a rempli toutes mes espérances, c'est exactement ce qui est annoncé : une lecture "doudou" avec des personnages attachants, une écriture fluide, des moments franchement drôles et même des planches de dessin issus du comic imaginaire créé par l'héroïne... Il m'a fait pensé à Fangirl, de Rainbow Rowell, tant dans l'ambiance douce amère, que dans la fragilité de ses personnages et bien sûr, tout cet esprit "fanbase" qui agit comme une couverture réconfortante dans l'esprit du lecteur.


J'ai particulièrement aimé les passages de dialogues entre Eliza et ses amis du forum de la "Mer infernale", qui sont des copiés/collés de conversations de chat, l'auteure maîtrise parfaitement le rythme et surtout, l'esprit de ce type d'échange : rapide, très ciblé (avec des éléments de jargon ou des private joke qui montrent l'appartenance à un groupe) et souvent drôle. D'ailleurs, tout ce qui a trait à ces univers numériques (du forum à la tablette graphique, en passant par la fanfiction) est cohérent, et heureusement. Je pense que l'auteure connaît bien ce milieu, sinon ça se serait vite vu et aurait gâché le récit.


Autre point fort les personnages d'Eliza et de Wallace, tous les deux à part, avec un background travaillé et intéressant. Sans trop en dévoiler, leur relation est attachante et touchante, chacun apportant quelque chose à l'autre.


Bref, je vous le conseille si vous avez envie d'une lecture douce avec une pointe de nostalgie. Et pour les fan de Rainbow Rowell, allez-y en attendant son prochain roman ;)


6 commentaires:

  1. Je serai bien curieuse d'y jeter un œil :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment bien, donc tu peux même y aller les yeux fermés héhé ;) (j'anime les mariages, anniversaires, communions...)

      Supprimer
  2. Ta chronique me donne hâte de le lire ! J'avais adoré je t'ai rêvé, de la même autrice, je pense que celui-ci fera confortablement mouche aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je n'ai pas encore lu "Je t'ai rêvé" mais c'est vrai que celui-ci m'a tellement plu que c'est sûr que je le lirai ! Et merci pour tes commentaires ;)

      Supprimer

Fourni par Blogger.