Chroniques film : The Witch (2015)

janvier 18, 2018


 


Hey ! 
Après un petit sondage sur Instagram vous avez été plusieurs à choisir une chronique sur le film "The Witch", c'est donc avec grand plaisir que je vais m'essayer à la chronique de film... Enfourchez vos balais!
Ou votre aspirateur au choix...
Je vais faire les choses bien, pour une fois, avec une petite fiche film récapitulative :
Réalisateur : Robert Eggers
Sortie : 2015 (États-Unis) 2016 (France)
Durée : 93 minutes
Origine : États-Unis / Canada
Tournage : Canada
Budget : environ 4 millions de dollars (comme quoi, avec peu on peut faire bien)
Box Office : environ 40 millions de dollars 

Pour résumer rapidement le film vous plonge en plein XVIIe siècle, en Nouvelle-Angleterre, dans un contexte puritain tout de suite abordé à travers l'expulsion d'une famille de la plantation dont ils sont issus. Ils vont alors, seuls, construire une ferme en totale autarcie, au milieu de nulle part, mais surtout à l'orée d'une forêt inquiétante. Les membres de cette famille se composent des parents, William et Katherine (jouée par Kate Dickie, les fans de GOT se souviendront...), de leur fils Caleb, des jumeaux (deux horribles pestes...) Mercy et Jonas, du nouveau-né Samuel, et enfin de la fille aînée Tomasin, qui,vous le devinez, sera le personnage central de cette histoire... 

Avec un prénom pareil tu peux prier pour tes péchés (!) ma grande...
Je ne vous en dit pas plus, et vous mets en garde contre la bande-annonce qui spoile un peu trop de choses à mon goût...

Sans être une spécialiste, loin de là, j'aime beaucoup les films de genre, spécialement d'épouvante. C'est donc vraiment à travers ce prisme là que mon ressenti se fera. Car il est difficile de cantonner ce film à un seul genre, tant il tient de l'historique, du huis clos, de l'horreur, mais aussi du drame, et plus généralement du cinéma indépendant américain (il a d'ailleurs obtenu le prix de la mise en scène au festival de Sundance en 2015). 

Il ne faut donc pas vous attendre à de l'horreur gore facile, ou à du grand guignol... Dès le début on sent que c'est l'ambiance qui va primer et ça fait du bien dans ce type de film ! L'histoire prend son temps, avec des moments "contemplatifs" (mon dieu à chaque fois que je dis ça je me sens tellement hipster...passons), qui permettent à l'atmosphère de prendre de l'ampleur, pour nous faire comprendre, sans le moindre mot, que cette famille va grave douiller va être prise au piège.
 
Un grand soin a été apporté à la lumière (froide et étonnement douce à la fois), aux couleurs (avec une palette très restreinte, et peu de couleurs) et aux textures (que ce soit le décor, la forêt ou les costumes)... Bref c'est un très beau film du point de vue de l'image.

J'ai aimé les thèmes abordés : religion, famille, désir, deuil, responsabilité, passage à l'âge adulte... et, bien sûr, le rôle des femmes et leur absence de liberté. J'ai vraiment apprécié que ce thème soit présent dans ce contexte précis, opposant la "sorcière" à la femme de ces sociétés puritaines. Il est traité avec beaucoup de finesse, en restant subtil et pas caricatural comme c'est le cas souvent lorsqu'on aborde la place des femmes dans l'Histoire (forcément très sombre, comme si tout était mieux aujourd'hui (sic!).

J'ai vu plusieurs critiques de ce film sur Youtube où, à chaque fois, on nous assène qu'il ne s'agit pas d'un film d'horreur. Je ne suis pas vraiment d'accord, l'atmosphère reste celui de la peur, avec un ou deux moments de pure sensation répulsive... Alors certes, il n'y a pas de jump scare à tous les étages (merci !) et le gore se limite à quelques scènes, mais le contexte est clairement celui de l'angoisse. Pour faire simple, je dirais qu'il s'agit d'un film d'épouvante, avec un degré de peur qui variera tout simplement en fonction du spectateur. Personnellement je n'ai pas eu la peur de ma vie, mais c'est un film qui fait son effet et vous laisse angoissé (surtout quand vous devez raccompagner votre pote chez elle à 2h du matin).

En conclusion c'est un vrai bon et beau film d'épouvante, où l'on a l'impression de remonter aux origines des mythes de la sorcière. Ce n'est pas juste un film d'horreur, ce qui a fait beaucoup pour son succès je pense...

Sur ce je vous laisse avec Black Phillip, l'animal de compagnie parfait pour vos enfants.

Un bien bel animal n'est-ce pas ?




Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.