Chronique : la duologie Six of Crows

Une des magnifiques illustrations de Kevin Wada...

Je viens donc juste de terminer cette duologie déjà célèbre et encensée. Si j'ai décidé d'ajouter une critique à la montagne d'articles déjà écrits, c'est parce que, pour une fois, le coup de cœur n'est pas venu avec le premier tome mais avec le deuxième ;) 
Cette chronique se fera en deux temps : une partie consacrée au premier livre sans spoiler / une deuxième pour le second livre (obvious...) avec des spoilers donc, vous l'aurez compris, si vous ne l'avez pas lu, fuyez pauvres fous !

💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲💲





" Ketterdam, plaque tournante du commerce international où tout peut être acheté si on y met le prix - personne ne sait ça mieux que le criminel prodige Kaz Brekker. Kaz se voit offrir une chance à un cambriolage mortel qui pourrait le rendre riche au-delà de ses rêves les plus fous. Mais il ne peut y arriver seul...
Un condamné ayant soif de vengeance.
Un tireur d'élite accro aux jeux d'argent.
Un fugitif au passé privilégié.
Un espion appelé le Spectre.
Un Heartrender utilisant sa magie pour survivre dans le bidonville.
Un voleur avec un don pour les évasions les plus improbables.
L'équipe de Kaz est la seule qui pourrait faire obstacle entre le monde et sa destruction, s'ils ne s'entretuent pas avant."

Vous l'aurez compris, bien que ce fut une excellente lecture, ce premier tome n'a pas été, pour moi, le coup de cœur ahurissant décrit par des milliers de lecteurs... Tout d'abord, il faut savoir que le début n'aide pas, du tout, à la compréhension du lecteur. On est littéralement "balancé" au milieu de cet univers, dans une ville inconnue, avec un jargon qui n'est pas expliqué, des personnages qui se multiplient... Bref, j'ai eu l'impression d'arriver dans une réunion sur la géopolitique russe où chacun parlerait une langue différente... Mais l'auteure parvient tout de même à nous donner envie de poursuivre et, on est finalement récompensé après quelques chapitres, avec un resserrement autour de quelques personnages, et des explications qui filtrent petit à petit.
L'univers est fouillé, précis, avec ce qu'il faut de descriptions. On parcourt les bas-fonds de la ville avec effroi, et on ne peut qu'être admiratif de nos personnages qui survivent dans ce milieu malfamé. On est proche de la dark fantasy ici, les ennemis que les héros vont rencontrer sont cruels, et eux-mêmes ne sont pas exempts de fautes...
Les deux éléments positifs majeurs pour moi sont les personnages et leurs péripéties. Les héros et héroïnes sont vraiment bien écrits, attachants, avec un background développé que l'on retrouve à chaque chapitre sous forme de flash-back (je précise que chaque chapitre change de point de vue, selon nos six héros). Ensuite, les scènes d'actions sont très efficaces : la préparation des plans et leur déroulement est particulièrement addictif, on sent que Leigh Bardugo sait ménager ses effets et nous rendre admiratif des exploits de ses personnages.
Ma lecture a donc été fluide et agréable, ce qui m'a empêchée d'être complètement emballée, c'est peut-être finalement l'engouement autour du livre; je m'attendais à plus d'addiction, et j'ai mis un moment avant d'être complètement à l'aise dans l'univers, d'en comprendre la mécanique... Il n'empêche que je le conseille fortement, et que la suite s'avère à la hauteur de mes espérances !

↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡↡

"Après avoir réussi à s’enfuir du Palais des Glaces, Kaz et ses compagnons se sentent invulnérables. Un revirement de situation va cependant changer la donne d’une partie mortelle que devront jouer les jeunes prodiges du crime. Alors que les grandes puissances Grisha s’organisent pour leur mettre la main dessus, Kaz imagine un plan, entre vengeance et arnaque, qui leur assurera la gloire éternelle en cas de réussite, et provoquera la ruine de leur monde s’ils échouent."
Nous arrivons donc à ce coup de cœur qu'à été SOC 2 ! Je pense avoir tout de suite compris pourquoi : tout simplement parce que je connaissais l'univers, les personnages et les enjeux m'étaient assez familiers pour pouvoir pleinement profiter de ma lecture, et me laisser guider une nouvelle fois, dans les ruelles de Ketterdam, entre complots et coups d'éclat. C'est parti pour les spoilers !
Déjà j'ai vraiment apprécié que l'auteure ne construise pas toute son intrigue sur la libération d'Inej : celle-ci ne représente qu'une partie, durant laquelle on a le temps de retrouver nos héros, et de voir se complexifier la relation Kaz/Inej. 
Autre point fort, le rapport force/fragilité des personnages, ils en bavent, échouent, souffrent, mais se relèvent à chaque fois. De plus, j'ai trouvé que les véritables aspirations de chaque personnage étaient beaucoup plus développées ici, rendant le récit plus émouvant et dramatique.
Parlons couples maintenant : le fait que chaque personnage se "case" avec un autre aurait pu devenir artificiel et poussif, mais encore une fois, Leigh Bardugo a vraiment bien travaillé ses héros et leur psychologie, rendant vraisemblable les couples formés, et apportant bien sûr, ce qu'il faut de passion, de déception et de drame...
Je vais passer directement à la fin pour parler de ce qui m'a un peu gêné... Je me doutais qu'un personnage serait sacrifié, mais je ne m'attendais pas à Matthias, ce qui est un bon point. Par contre j'ai trouvé les réactions des personnages (même de Nina) assez expéditives... Je comprends qu'ils agissent en personnages "durs", ayant vécus de situations difficiles, mais j'aurai aimé qu'on mette plus en valeur la mort d'un des principaux acteurs de cette aventure. De même, j'ai été frustrée par la relation Kaz/Inej, qui n'est pas vraiment achevée... Encore une fois, je comprends la logique de l'auteure et de ces deux personnages brisés, mais j'ai trouvé la fin un peu trop expédiée à mon goût... Ce qui prouve bien que ce livre a été un coup de cœur ! J'admire vraiment les trésors d'ingéniosité développés par l'auteur pour nous plonger dans les plans complexes et incroyables de Kaz, mais aussi l'originalité de l'univers, et la résonance des conflits décrits.

Pour conclure, une vraie belle lecture, une plume sûre avec du caractère (est-ce que ça se dit ?!), que je serais ravie de retrouver avec Grisha...





8 commentaires:

  1. J'en entends parler partout de cette duologie et j'ai bien envie de craquer mais bon ma PAL est à deux doigts de s'écrouler :( (comme mon budget d'ailleurs x)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire :) Ah ça ^^ Après je pense que tu peux attendre, des fois ça a du bon ;)

      Supprimer
  2. Joli article ! J'ai vraiment envie de découvrir cette saga, mais j'espère qu'on est tout de même pas trop "jeté à la mer" au début, car c'était le cas dans game of thrones et j'ai arrêté ma lecture à cause de ça... Mais si ça vaut le coup, je saurai persévérer aha :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton passage ! Disons que pendant les trois premiers chapitres tu arrives un peu au milieu, mais l'action est tellement bien menée que tu accroches sans vraiment savoir où tu vas XP Mais ne t'inquiète pas ça s'éclaircit très vite et la saga vaut vraiment la peine.

      Supprimer
  3. Je n'ai pas tout lu parce que je n'ai pas encore commencé la duologie mais j'ai le tome 1 dans ma PAL et je suis vraiment curieuse de le découvrir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement ça vaut le coup ! J'avais un peu peur avec le succès qu'il avait d'être déçue mais c'est un succès bien mérité.

      Supprimer
  4. J'ai adoré cette duologie, surtout le second tome que j'ai trouvé meilleur que le premier. On découvre encore davantage le passé des personnages, ce qui les a amené jusqu'aux bas fonds de Ketterdam. J'ai adoré que l'intrigue se déroule uniquement dans le Barrel, Kaz et sa bande sont vraiment dans leur élément. J'ai hâte maintenant de découvrir le premier tome de Grisha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement pareil ! Même si elle me laisse un petit goût d'inachevé...

      Supprimer

Fourni par Blogger.